mercredi 8 mars 2017

La communauté de restauration australienne crée sa liste noire de « no show »

Les « no shows» sont une véritable plaie pour l'industrie de la restauration. Plusieurs restaurateurs ont maintes fois exprimé les pertes financières associées aux réservations non respectées. Afin de trouver une solution aux No-show qui causent p.rès de 57 997 500 $ par année, une compagnie de réservation australienne a bâti une liste noire de «no show» permettant aux restaurateurs de connaître l'identité des clients fautifs potentiels. Stevan Premutico, fondateur de la Dimmi Black List, passée de 3 159 personnes l'année dernière à 38 000 personnes, constate que les « no shows» ont diminué de 25 pour cent. Il vise leur disparition complète en 2020.

Ce billet vous a plu? N'oubliez pas de vous inscrire à mon infolettre.

Par respect pour le temps et le travail des blogueurs, citez vos sources. Merci.


Photo ©Steven Damron
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire